Le Vallespir

Le Roussillon est un amphithéâtre tourné vers la Méditerranée à l’est, bordé de trois massifs, les Corbières au nord, les Pyrénées à l’ouest, les Albères au sud. La plaine est drainée par trois fleuves : l’Agly, la Têt et le Tech.
Des parterres de rhododendrons couverts de neige dans les vallées montagnardes jusqu’aux pins odorants enivrés de soleil sur les falaises escarpées se jetant dans la mer, les terres cultivées ont été gagnées sur des étendues souvent hostiles à l’homme. Les terroirs roussillonnais témoignent de la ténacité des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs… de tous ceux qui ont modelé ces paysages. On comprend mieux alors leur attachement à ce «pays» et la qualité de leurs productions.

Le Vallespir s’étire le long de la vallée du Tech, entre le massif des Albères, les collines des Aspres et les flancs du Canigou. Assez bien abrité des vents dominants, le Vallespir offre une grande diversité de paysages et de végétation.
Douces collines plantées de vignes et d’oliviers, pentes plus abruptes où dominent le chêne-liège et le chêne vert, le châtaignier et le hêtre occupant l’essentiel de l’espace…
Il est aussi cet «arrière-pays» qui donne aux Pyrénées-Orientales, département côtier et méditerranéen, une autre facette, de verdure et de fraîcheur, de fruits gourmands, de sentiers herbeux et de vieilles pierres dorées au soleil ou à l’ombre des cerisiers.